Partenaire

Kachinas

Nous à Kachinas, venons de Marchin.

Ce qu’on y fait ? De l’écologie politique.

Comment ? En marchant !

Vous allez me demander : oui mais, concrètement ? Vous faites quoi ? Et Kachinas, qu’est-ce que ça veut dire ? Ne vous tracassez pas, nous y viendrons bien assez tôt !

Partons d’abord de cette petite citation de Teodor Ceric, issue de son formidable livre

Jardins
en temps de guerre

 : "Oui, je me dis (...) cela vaut toujours la peine de planter un jardin. Si nous
n’avons plus que peu de temps, si le monde autour de nous vacille et que la mort, sous toutes
ses formes, avance, il ne nous reste qu’à faire d’un coin de terre, peu importe lequel, un endroit
accueillant, un lieu pour plus de vie. (p. 36)".
Pour l’heure, je voudrais vous dire ceci : Nous ne sommes pas une petite initiative locale ; on
voudrait plutôt devenir un joyeux assemblage cosmopolitique.

Sur le web : https://www.kachinas.be

Interventions dans le festival

Croisière toxique

le dimanche 22 avril 2018 de 14h à 16h30

Bienvenue à bord !
Lors de cette croisière unique, nous voguerons à la rencontre du paysage industriel et de ses reconfigurations, en compagnie d’Anne Stelmes (Responsable scientifique à la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie), Alexis Zimmer (Historien, auteur de « Brouillards toxiques ») et Arnaud Péters (Historien au Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques de l’ULg).
La croisière sert de point d’articulation entre notre héritage industriel et les manières d’enquêter sur cet héritage et de raconter son histoire… D’abord, il y avait une vallée, creusée par un fleuve, la Meuse, dont le (...)