Cinéma

Nuit du documentaire urbain

Intervenants

Présentation de l'événement

Place à des films d’auteurs singuliers, renouvelant notre perception des espaces urbains… Une invitation à voir la ville avec un autre œil que celui de l’utilisateur pressé en quête de sécurité et d’efficience.

Pour une fois, la caméra s’attache à celles et ceux habituellement cantonné.e.s hors-champ ou hors-cadre : friches ou vies laissées pour compte, rendues ici à leur légitimité ou à leur grandeur, de manière lumineuse.

Une sélection de pépites cinématographiques d’hier et d’aujourd’hui. Un voyage d’un soir au cœur de Liège, Bruxelles, Rome, Paris, New York, en couleurs ou en noir et blanc, côté tours ou côté jardin...

PROGRAMMATION

Au Musée de la vie wallonne

17h : Introduction

17h30 : L’œil et la cage de Jean-Claude Riga (1982, 52", Nord Films)
La prison Saint-Léonard à Liège, peu avant sa démolition, vue par les yeux d’un ex-détenu.

 !!! Attention : film projeté au Musée de la Vie Wallonne, Cour des Mineurs, 4000 Liège

Introduction à 17h00, dans le cadre de l’expo Jardins du paradoxe, en collaboration et avec le soutien de la Province de Liège, Secteur Arts Plastiques

Infos et réservations pour ce film uniquement : caroline.coste@provincedeliege.be

À Barricade

19h00 : Accueil – Petite restauration – Bar

19h15 : Liège filmée par ses habitants : courts-métrages (2017)
Loin des images des experts en marketing territorial, des habitants s’emparent d’une caméra et donnent à voir « leur » ville de Liège... Florilège de notre atelier « Filme ta ville ».

19h30 : Chats errants. Zones temporaires d’inutilités, de Yaël André (2007, 69’, Cobra Films)
Dans les interstices de l’urbanisme fonctionnel, des chats se faufilent, des silhouettes s’insinuent, des territoires se révèlent. Une incursion facétieuse et subversive dans les zones délaissées des villes. Un mode d’emploi poétique pour retrouver le sens de l’errance au cœur de la cité.

21h00 : Au bord du monde, de Claus Drexel (2007, 98’, Daisy Day Films)
Lente plongée dans un Paris nocturne : splendide mais désert, comme vidé de ses habitants. Bientôt, l’une après l’autre, des vies apparaissent : fragiles, précaires, cramponnées aux recoins de la nuit. Avec infiniment de délicatesse, servi par une photographie inoubliable, Claus Drexel rend aux sans-abris de Paris leur grandeur.

23h00 : Bonus Vintage (Surprise)
Une dernière perle, avant la nuit.

INFOS PRATIQUES

Entrée à prix libre.
Bar et petite restauration savoureuse sur place, à Barricade.
Réservation indispensable : steve (at) barricade.be - 04.222.06.22

Attention : pour L’œil et la cage uniquement, réservations via caroline.coste (at) provincedeliege.be